12 choses que vous ignoriez à propos de Disney

Source: Disney

Fondée en 1923, la Walt Disney Company est responsable de certains des personnages et films favoris pour enfants, du classique Blanche Neige de 1937 à Aladdin en 1992, qui présentait Robin Williams dans le rôle du génie mémorable et adorable. Disney est également propriétaire de 14 parcs à thème autour du monde, y compris Disney World et Disneyland. Mais saviez-vous que la corporation gagne plus de revenus que toutes les autres compagnies de radiodiffusion et de câblodistribution à part Comcast, ou que le versant plus sombre de son histoire inclut des caricatures racistes de minorités ? Voici 12 faits qui pourraient vous surprendre à propos d’une compagnie qui a fait ses débuts avec une adorable et joyeuse petite souris animée.

12. ESPN est la branche la plus rentable de Disney

Disney amasse des sommes immenses grâce à ses parcs à thème, tickets de cinéma, lignes de croisière et jouets de princesses, mais en 2012, grâce à la contribution de Disney Channel, ESPN générait plus de revenus que la combinaison de toutes les autres propriétés de Disney. Disney n’a pas toujours été lié au réseau télévisé sportif. ESPN a été lancé en 1979, après que Bill Rasmussen ait été viré en tant que joueur de hockey et ait créé le réseau ainsi que l’émission phare Sports Center. La compagnie a prospéré durant les décennies suivantes, lançant ESPN Radio en 1992 et ESPN 2 en 1993. Trois ans plus tard, ESPN a été acheté par la Walt Disney Company. ESPN n’est pas une grande partie des parcs à thème de Disney, et les restaurants ESPN Zone n’ont pas été aussi lucratifs pour la compagnie (la plupart ont fermé, sauf certains dans le sud de la Californie) – mais la chaîne reste un gain important pour Disney. Le temps nous dira si Fox Sports et NBC Sports peuvent rentrer dans la compétition.

Source: Disney

Source: Disney

11. Disney construit un parc à thème sur Star Wars

Star Wars : Le Réveil de la Force sortira dans les cinémas le 18 décembre 2015 – et vous pourrez ensuite revivre l’expérience Star Wars en visitant un parc d’attractions Disney sur ce thème. Il y a ‘une certaine quantité d’idées et de développement (dans la tête des imaginieurs ‘imagineers’ de la compagnie) pour augmenter fortement la présence de Star Wars dans de nombreux emplacements autour du monde’, a déclaré le chef de Disney Bob Iger à Wall Street en février de cette année. ‘Les plans sont ambitieux, mais il faudra un certain temps pour achever leur construction et les ouvrir’.

Iger affirme que plus d’informations et d’attractions seront annoncées au fil de l’année 2015. Il a annoncé à Bloomberg Television, ‘Dans l’avenir proche, je suis sûr que nous pourrons révéler quelques détails au public. Mais je peux vous assurer qu’il y aura beaucoup plus de ‘Star Wars’ à Disney et dans les parcs de Disney dans le futur’. En 2014, nous avions appris que les parcs à thème seraient basés sur les nouveaux films, pas les anciens – et c’est pour ça qu’ils prennent leur temps. ‘Je ne voulais pas entendre quelqu’un dire, ‘Je viens de voir ce film et il n’y a rien de ce film dans cette attraction’, a expliqué Iger. ‘Nous avons attendu de voir ce que le film avait en lui’.

Source: Disney

Source: Disney

10. Disney est copropriétaire de la chaîne A&E

Lorsque vous pensez à la chaîne A&E (art & divertissement), vous pensez à des rediffusions de New York, police judiciaire, de séries de téléréalité comme Duck Dynasty ou de séries dramatiques originales comme Bates Model. Mais le réseau est en fait une coentreprise entre Hearst Corporation et Disney-ABC Television Group, dont chacun détient 50% des intérêts de la chaîne. Bien qu’A&E ait autrefois été considéré comme ennuyeuse, trop sérieuse et un peu élitiste, la chaîne travaille depuis 2013 pour devenir ‘une chaîne plus légère et plus amusante à regarder’. Le réseau a également lancé un nouveau slogan ‘Be Original’. La nouvelle marque se concentre sur des séries de téléréalité comme ‘Married at First Sight’, qui, comme vous l’avez deviné, présente des concurrents qui épousent des étrangers sans rien savoir d’eux. Peut-être croient-ils aux contes de fées des films de Disney pour enfants ?

Source: A&E

Source: A&E

9. Certains dessins animés Disney étaient racistes

Disney produit des dessins animés depuis les années 1930 – et les vieux courts métrages étaient nombreux à présenter des personnages ou comportements racistes. En 1930, le court métrage Cannibal Capers met en scène des natifs africains de manière offensante. Les indigènes africains sont également mis en scène de la même manière dans Les Sauvages en 1932. Mickey Mouse porte un visage noir dans Mickey’s Mellerdrammer (1933) et The Night Before Christmas (1933). Dans l’Atelier du père Noël (1932), souvent diffusé à la télévision durant les fêtes de fin d’année, vous pourriez être offensé de la manière dont le père Noël rit et rejette une poupée à la peau noire. Ces courts métrages ne sont pas bien connus, mais même le classique favori Fantasia présentait un personnage noir, Sunflower, qui devait servir le personnage blond (il a été supprimé de la version de 1960). Les corbeaux du film Dumbo en 1941 sont également des stéréotypes racistes. Les films plus récents de Disney ont également été accusés d’être racistes ; des groupes arabo-américains ont protesté à propos du personnage du marchand dans le film Aladdin de 1992. Vous voudrez également jeter un second regard sur l’explication de comment les Amérindiens ont développé leur couleur de peau dans Peter Pan, ou au duo des jumeaux siamois dans Les aventures de Bernard et Bianca.

Source: Disney

Source: Disney

8. Disney a tenté de faire une version des Gremlins

Vous vous souvenez des Gremlins, le film de 1984 présentant Gizmo, l’animal ‘domestique’ préféré de tous ? Disney a voulu faire son propre Gremlins en 1940 sur base du roman éponyme de Roald Dahl. La compagnie a demandé à ses scénaristes d’écrire au moins deux scripts sur le film, mais ils n’ont jamais été concrétisés. La compagnie a également sorti un livre promotionnel qui aurait été vendu avec le film, et il n’existe plus que moins de 5000 versions de ces livres, qui présentent des créatures volant dans un avion bleu sur fond rouge. Si vous en voulez une copie, elle vous coûtera environ 300$. Nous pensons que les Gremlins de Disney auraient été un peu moins étranges et effrayants, et puisque personne n’avait de micro-ondes en 1940, nous doutons qu’il ait inclus cette célèbre scène !

PREMIUM --  GREMLINS, 1984, mischief in the audience

7. ‘Imagineer’ (Imaginieur) n’est pas vraiment un poste

De nombreux enfants ont grandi avec le rêve de devenir un ‘imaginieur’ pour Disney – mais le terme est un peu inapproprié. Disney utilise le terme ‘Imagineering’ en référence au département de personnes qui utilisent imagination et ingénierie pour créer et produire les manèges, l’art et les autres éléments des parcs, stations et bateaux de croisière Disney. Durant une interview avec Inside the Magic, l’imaginieur Don Carson a expliqué le nombre de postes inclus dans le département d’Imagineering de Disney : ‘Il y en a des tas. Le plus proche du mien est scénographie et conception. Puis il y a les producteurs, les concepteurs de production, les concepteurs de dimensions – responsables pour les modèles ; puis les ingénieurs de sculptures, de peintures, d’audio, les scénaristes – responsables des scripts, mais aussi d’enregistrer les talents et de monter les talents avec les effets sonores et l’orchestration. Il y a des personnes responsables de l’achat des accessoires. Acheteur d’accessoires est un job à temps plein pour quelqu’un qui chasse dans le monde entier à la recherche de canons de pirate, de cages à oiseaux ou de tout autre élément nécessaire pour remplir les parcs à thème. Il n’y a pas de fin aux métiers dans ce département’.

Source: Disney

Source: Disney

6. De nombreux classiques de Disney n’ont pas rapporté d’argent au début

Les enfants d’aujourd’hui regardent encore les classiques comme Bambi et Dumbo, mais ce n’étaient pas des best-sellers dès leur sortie. Blanche-Neige a remporté 8,8 millions de dollars bien que les sceptiques de l’industrie l’aient appelé ‘une folie Disney’ avant sa sortie au cinéma, mais Pinocchio a perdu un demi-million de dollars, et Fantasia encore plus que ça lors de sa sortie. Bambi était un flop pour Disney également (en partie à cause de la Seconde Guerre mondiale, qui a empêché de nombreuses personnes de sortir au cinéma). Dumbo était également dans le noir parce que sa production a coûté la moitié des revenus de Blanche-Neige (et le film était également plus court). Après Bambi, Disney a cessé de faire des longs métrages pendant huit ans ! La compagnie a persisté, mais a croulé sous les dettes pendant longtemps avant de devenir une marque prolifique et à succès.

© Walt Disney / Courtesy: Everett Collection

© Walt Disney / Courtesy: Everett Collection

5. Vous pouvez acheter une miniature du château de la Belle au Bois Dormant pour 37 500$

Ce n’est pas un secret : Disney se fait des fortunes en jouets et pièces de collection de plusieurs marques comme LucasFilm, Marvel Entertainment, les Muppets, Pixar et Disney. Mais certains collectionneurs sont si obsédés qu’ils sont prêts à dépenser des dizaines de milliers de dollars pour des articles en édition limitée, comme la miniature en cristal du château de la belle au bois dormant pour 37 500$. Disney sait que les consommateurs veulent des produits spéciaux, donc la compagnie produit de nombreuses marchandises en édition limitée mises en vente lors d’évènements spéciaux dans ses parcs à thème. Pour le 60ème anniversaire de Disneyland cette année, Disney a produit plus de 500 articles, y compris des peluches, des broches, des figurines de collection, des t-shirts, des lunettes de soleil, des bijoux et plus. Le produit le plus vendu est les oreilles lumineuses de Minnie, qui sont bien plus abordables que le château de la Belle au Bois Dormant, à 25$ pièce. Et les revenus s’accumulent : Disney génère un milliard de dollars ou plus chaque année en vendant des articles de collection dans les parcs à thème de la compagnie, plus environ 40 milliards de dollars de revenus de la marchandise sous licence vendue dans les magasins de jouets.

Source: Disney

Source: Disney

4. Disney dispose de 4 bateaux de croisière visitant 12 destinations différentes

Vous voulez expérimenter la magie de Disney sans visiter un parc à thème bondé ? Vous pouvez naviguer sur l’un des navires de croisière Disney et vous échapper vers une destination exotique à la place. Créée en 1995, la compagnie de croisières Disney offre vraiment quelque chose pour tout le monde et des destinations qui incluent Alaska, les Bahamas, la côte Californienne, Canada & la Nouvelle-Angleterre, les Caraïbes, l’Europe, Hawaï, le Mexique et le canal du Panama. Vous pouvez même traverser l’Atlantique dans son entier. Les quatre navires de croisière sont le Disney Dream, Disney Fantasy, Disney Magic et Disney Wonder. La compagnie a récemment ajouté une croisière spéciale ‘La Reine des Neiges’ en Norvège, et offre des forfaits de mariage et de renouvellement des vœux de mariage pour les couples obsédés par Disney. À bord, les activités vont du cabaret au karaoké aux traitements de réduction de la cellulite et aux émissions de détectives pour enfants.

Source: Disney

Source: Disney

3. Le Club 33 de Disneyland est si huppé que la liste d’attente est fermée

Même les fanatiques de Disney aiment l’idée de l’accès VIP. Niché sur la place New Orleans Square dans le parc Disneyland de Californie, le Club 33 est un restaurant privé pour ses membres et que tous veulent visiter – mais la liste d’attente pour devenir un membre est si longue qu’elle est à présent fermée. À cause d’un changement récent des règles, le seul moyen d’entrer dans le Club 33 est d’épouser un membre ou d’avoir un membre pour parent, comme dans la royauté. Fin 2014, Disney a annoncé que les membres du Club 33, dont nombreux avaient attendu des années pour devenir membres, ne pouvaient plus recevoir d’accès gratuits pour emmener d’autres VIP. Les membres du Club 33 ne peuvent à présent plus qu’emmener leur partenaire au club. Pour empirer les choses, le prix annuel de l’adhésion est monté à 12 000$ au lieu de 11 000$. En 2014, le Club 33 a été rénové et inclut à présent une nouvelle entrée, une cuisine et un salon d’inspiration jazz – mais est-ce que ça vaut vraiment l’argent et le tracas ?

Source: Disney

Source: Disney

2. Disney a abandonné ses plans de station de ski

Après l’achèvement de la construction de Disneyland en 1955, Disney planifiait d’ouvrir une station de ski à proximité du parc national Sequoia en Californie, suffisamment grand pour accueillir 20 000 skieurs. La compagnie a obtenu l’approbation du service forestier et conclu un marché avec le gouverneur de Californie pour construire des routes, mais à la mort de Walt Disney en 1966, la compagnie a abandonné ses plans et s’est concentrée sur la construction de Disney World en Floride (le parc à thème a ouvert en 1971). Disney World contient également deux parcs à thème abandonnés : River Country, un ancien parc aquatique, et Discovery Island, une attraction basée sur la nature. Mais si vous voulez vraiment skier, vous pouvez toujours réserver vos vacances de sport d’hiver au Disney Vacation Club qui offre des forfaits en Autriche, dans le Vermont, en Colombie-Britannique, au Lac Tahoe, dans le Colorado et ailleurs.

Source: Disney

Source: Disney

1. Le nom original de Mickey Mouse était Mortimer

Il est difficile d’imaginer Disney sans l’emblématique Mickey Mouse, mais le rongeur préféré du monde a presque été appelé Mortimer ! Heureusement, après que Walt Disney ait dessiné quelques caricatures, sa femme Lillian a suggéré à Walt de changer le nom du personnage à Mickey, ce qu’elle trouvait plus vendable. Walt a suivi le conseil de sa femme et a ensuite utilisé le nom Mortimer pour un autre personnage de souris originaire de Brooklyn qui entre en concurrence avec Mickey pour voler l’affection de Minnie.

(c)Walt Disney Co/courtesy: Everett Collection.

(c)Walt Disney Co/courtesy: Everett Collection.

X